Rappel de la réglementation Européenne F-GAS

F-Gas, c’est le règlement Européen (842/2006) relatif aux gaz à effet de serre fluorés (gaz réfrigérants utilisés en froid et en climatisation) visant globalement à réduire les émissions de gaz à effet de serre en Europe par le biais de toute une série de mesures ou d’initiatives prises tout au long de leur cycle de vie. Cette mesure impose aux producteurs et importateurs de fluides à diminuer progressivement les quantités mises sur le marché.
Il prévoit un calendrier de diminution générale de leur contribution à l’effet de serre jusque vers 2040.

La Directive ErP, pour sa part, prévoit jusqu’en 2020, des étapes d’amélioration des rendements des appareils et, en ce qui concerne la climatisation, de diminution du bruit. Cla a pour conséquence d’amener les industriels de la climatisation à améliorer le rendement énergétique de leurs systèmes et diminuer le bruit qu’ils produisent et en même temps et par paliers de plus en plus contraignants, de réduire le GWP (Global Warming Power ou contribution à l’effet de serre) des fluides qu’ils utilisent.

Le R410A

En une dizaine d’années, le R410A a conquis une extraordinaire importance. C’est le fluide des pompes à chaleur chauffage seul et réversible, ainsi que de toute la climatisation par détente directe, depuis les petits monosplits de 1 kW jusqu’aux DRV (débits de réfrigérant variable) avec 1000 m de réseau, plusieurs dizaines d’unités intérieures et des puissances totales de plusieurs centaines de kW.

Le souci c’est que son GWP atteint 2088, alors que l’Union Européenne (F-Gaz) vise un GWP moyen de l’ordre de 400 en 2030.

Le R32 pour remplacer le R410A ?

Le difluorométhane, connu sous le nom de R32, semble séduire les fabricants et autres acteurs de l’univers de la ventilation, car les avantages de ce gaz réfrigérant sont significatifs :

  • faible GWP (Global Warning Potential – c’est-à-dire le potentiel de réchauffement global) qui est de 550 à 675 ;
  • faible impact sur la couche d’ozone (écologique donc) ; Il optimise les performances du circuit thermodynamique d’un climatiseur.

A noter nénamoins que le R32 possède des propriétés thermodynamiques légèrement meilleures que celles du R410A,  mais qu’il est aussi “légèrement inflammable” (Doc. Suryarea), donc nécessite quelques précautions au type d’installation et sa destination.

Du fait de tous ces avantages, le R32 est devenu un des gaz réfrigérants de référence au Japon où des fabricants japonais ont commencé à l’utiliser. C’est en particulier le cas de Daikin, ainsi que d’autre fabricants japonais tels que Toshiba, Hitachi, Futitsu, Mitsubishi Electric, Mitsubishi Heavy qui commercialisent des unités  équipés du R32 pour le résidentiel (petites installations).

On ne trouvera probablement pas un seul fluide pour remplacer le R410A dans tous ses usages. Mais, pour des puissances jusqu’à une centaine de kW pour l’instant, les industriels de la détente directe semblent s’accorder sur le R32 comme remplaçant du R410A.

Pour en savoir plus, nous contacter.